Malick Sidibé a fait des études de dessin et de bijoutier à l'école des artisans soudanais (devenu l'institut national des arts de Bamako) à Bamako (Mali).

En 1955, il entre au studio « Photo Service » de Gérard Guillat-Guignard avec qui il apprend la photographie. En 1962, il ouvre son studio à Bamako, dans le quartier Bagadadji où il est encore, et se spécialise d'abord dans la photographie de reportage, notamment das les soirées de jeunes de la capitale malienne. Dans les années 1970, il se tourne davantage vers les portraits pleins de malice réalisés en studio. Les premières Rencontres africaines de la photographie à Bamako en 1994 permet à Malick Sidibé d'accroître sa réputation. Il expose alors dans des galeries en Europe (comme La Fondation Cartier à Paris), aux Etats-Unis et au Japon. Malick Sidibé nous a quitté cette année.

Une ou plusieurs oeuvres de cette page vous intéressent ? Contactez-nous.